Basé sur le même principe que le REER, le prêt REER est une méthode d’investissement qui permet d’investir une somme plus importante en l’empruntant à une institution en échange d’un certain taux d’intérêt et une période de remboursement déterminée à l’avance.

Cette option peut parfois remplacer l’épargne systématique, car plutôt que de déposer de l’argent dans un véhicule de placement à chaque période déterminée, l’argent est plutôt versé dans le but de rembourser l’argent emprunté à l’institution.

Le taux d’intérêt varie habituellement en fonction de la période de remboursement. De plus, certaines institutions offrent des rabais de taux pour les gens qui optent pour un prêt REER rapidement. Ces rabais peuvent commencer aux alentours du mois de novembre et se terminer à la fin de janvier ou même plus tard.

La période de remboursement est choisie par l’emprunteur et varie entre 1 an et 10 ans. Toutefois, selon le montant emprunté, les périodes offertes peuvent changer. Pour ce qui est du montant emprunté, il y a un montant maximum. Celui-ci sera différent selon l’institution choisie. Le montant qui est emprunté ne peut pas dépasser les cotisations REER inutilisées. Les règles sont donc les mêmes que lors d’une cotisation REER standard.

Voici un petit exemple de l’avantage de prendre un prêt REER pour une personne qui dépose déjà 100$ par semaine dans son REER :

Montant emprunté : 10 000$                                     Montant emprunté : 0$

Taux d’intérêt du prêt : 4,7%

Période de remboursement : 2 ans

Dépôt dans le REER : 0$                                          Dépôt dans le REER : 100$ par semaine

Remboursement : 100$ par semaine

Rendement : 6%                                                        Rendement : 6%

Montant après 2 ans : 11 236$                                  Montant après 2 ans : 11 036$

 

La différence entre le prêt REER et les dépôts REER est de 200$ après 2 ans. Si l’exercice du prêt REER est répété pendant 20 ans, c’est 2000$ de plus qui seront en poche. C’est donc une bonne opportunité de créer des fonds supplémentaires dans vos REER. C’est aussi une excellente façon de rattraper les années de non-cotisation dans le REER.